Groundforce intervient sur le prolongement de la ligne 11 du métro ‘la boucle de Rosny’

29 nov.

Destiné à faciliter les déplacements de plus de 80 000 personnes dans l’Est parisien, le prolongement de la ligne 11 du métro parisien jusqu’à Rosny-Bois Perrier doit s’achever à l’horizon 2022.  D’importants travaux de génie civil sont en cours, comme la construction de ‘la boucle de Rosny’, attribuée par la RATP, maître d’ouvrage conjoint avec IDF Mobilités au Groupement d’entreprises RAZEL-BEC / SEFI INTRAFOR, qui comprend une tranchée couverte courbe de 1,5 kilomètre de long, où le fabricant britannique GROUNDFORCE a livré une cinquantaine de butons hydrauliques.

Dans le cadre du prolongement de la ligne 11 à l’est de Paris, d’une longueur totale de 6 kilomètres, qui ira de Mairie des Lilas à Rosny-Bois-Perrier, un tunnel cadre de 1500 mètres doit être réalisé en parois moulées autour du centre commercial Rosny 2, situé sur la commune de Rosny-sous-Bois (93). Le marché de ce lot GC02, nommé ‘la boucle de Rosny’, est estimé à environ 70 millions d’euros, et a été attribué aux entreprises Razel-Bec et Sefi-Intrafor, toutes deux filiales du groupe familial français Fayat.

Le nom que l’on donne à ce contrat ‘la boucle de Rosny’, s’explique du fait que le tracé de la ligne fait une réelle boucle autour du centre commercial de Rosny 2, explique Guillaume Derousseau, directeur de projet GC02 pour Razel-Bec. Concernant le groupement d’entreprises, l’intérêt du groupe Fayat est de montrer qu’il dispose parmi ses différentes filiales, d’entreprises capables de réaliser d’une part le génie civil pour ce qui est de Razel-Bec, et d’autre part, de réaliser les parois moulées avec Sefi-Intrafor. Ainsi, nous pouvons proposer à notre client, ici la RATP, un package global, ajoute le directeur de projet.

Démarrés en novembre 2016, les travaux ‘de la boucle de Rosny’ battent aujourd’hui leur plein. Ils consistent donc à réaliser, tout autour du centre commercial de Rosny 2, une tranchée couverte de 1,5 kilomètre de long, de 8 à 9 mètres de large, et compris à une profondeur entre 5 et 10 mètres. Une des particularités du projet réside dans la maîtrise des impacts sur les activités du secteur. Ainsi la réalisation de cet ouvrage a été segmentée en 9 zones de travaux. Le projet travaille de manière simultanée sur plusieurs zones mais ce découpage permet de limiter le nombre de places de stationnement neutralisées et maintenir en permanence les cinq accès au centre commercial ainsi que la circulation sur les axes majeurs (bretelles A86, RN186).

Pour la phase de butonnage, le groupement d’entreprises a fait appel à l’entreprise anglaise Groundforce afin de fournir une cinquantaine de butons hydrauliques.

L’utilisation des butons hydrauliques Groundforce sur ce chantier apporte de nombreux points positifs, tels que le gain de sécurité lors de la dépose des butons, le gain de temps, l’intérêt du personnel par le positionnement de l’entreprise sur de nouvelles technologies.

Comme l'a souligné Guillaume Derousseau, concernant la phase de butonnage, la solution des butons hydrauliques était en concurrence avec une solution dite classique. Nous avons étudié de façon technique et financière l’intérêt de l’une et l’autre des solutions et notre choix s’est portée sur les butons hydrauliques proposés par l’industriel Groundforce. D’un point de vue financier, l’offre de Groundforce était au même niveau que la solution des butons traditionnels, mais ce qui a fait la différence était le gain de temps que nous procurait Groundforce. En effet, le chantier étant découpé en 17 différentes phases et donc engendrant de nombreuses rotations pour les butons d’une phase à une autre, le gain de temps au montage et démontage avec les butons hydraulique Groundforce a été privilégié.  Il y a toujours également, de la part des groupes de Travaux Publics, la volonté d’essayer et d’améliorer des techniques assez récentes, et il est vrai qu’en France, le butonnage hydraulique est assez peu connu. Ni l’entreprise Razel-Bec, ni le groupe Fayat n’avaient jamais travaillé avec Groundforce sur un autre chantier que celui de la ‘boucle de Rosny’ et aujourd’hui après quasi un an d’utilisation nous en sommes très satisfaits, ajoute le directeur de projet. 

De plus, la solution Groundforce a d’abord été testée sur une zone avant d’être validée pour l’ensemble des zones. Le chantier étant principalement constitué par une tranchée couverte de 1,5 km de long, les mêmes butons sont réutilisés au cours du chantier. Cela favorise l’emploi des butons hydrauliques Groundforce, note Albert Marini, Ingénieur Grands Travaux pour Groundforce.

Les produits utilisés à ce jour sont uniquement des butons de 610 mm de diamètre avec un vérin hydraulique nommé MP250. Les tubes et vérins ont été légèrement surdimensionnés par rapport aux charges en jeu. Cependant cela n’affecte pas le temps de manutention et permet d’utiliser le même équipement quel que soit la dimension de la tranchée (largeur variable) ou de la station. Les butons avec leur unité hydraulique pèsent environ 4 600 kg et supportent des charges jusqu’à 3 400 kN. L’unité hydraulique ajoute un surpoids par rapport à un buton intégralement en acier ; tant que cela n’impacte pas les moyens de levage disponibles sur chantier, la solution hydraulique est avantageuse, explique Albert Marini de Groundforce.

Groundforce est un fournisseur mais avant tout une société de services. Nous répondons à un besoin en étudiant avec nos clients les spécificités de chaque projet. Le chantier a été choisi pour son envergure, sa temporalité et ses intervenants. Il permet de montrer que Groundforce est en mesure de travailler sur les grands projets d’infrastructure avec des entreprises française renommées, précise Albert Marini.